Les devoirs de l’élève de 3° 

Cet examen est une chance pour beaucoup d’élèves : 

• Les résultats des années précédentes montrent qu’une grande majorité des élèves (85%) gagnent beaucoup de points lors de cet examen. Certains peuvent même réussir leur brevet grâce à l’oral d’Histoire des Arts. 

• Pour tous les élèves qui rencontrent des difficultés – notamment à cause de l’orthographe – à l’écrit, pouvoir être évalué en langue française et à l’oral est enfin l’occasion de faire ses preuves. 

• C’est pour la plupart des candidats la première expérience d’un examen oral. Ce sera une expérience profitable pour tous ceux qui auront d’autres oraux à passer dans les prochaines années : oral de français, épreuve professionnelle à l’oral, entretien d’embauche, entretien d’entrée dans une école supérieure… 

• Certains élèves y voient aussi l’occasion de parler d’un sujet qui les impressionne, voire les passionne. 

Mais tout cela a un prix : pour tirer profit de cette expérience, il faut respecter les règles de l’examen et suivre les conseils prodigués par vos enseignants : 

• Respectez le calendrier : c’est un gage de réussite. 

• Décidez au mieux si vous passez l’examen seul ou en binôme. 

• Composez votre binôme en fonction de vos intérêts et non par amitié. 

• Conservez soigneusement les cours de vos professeurs dans votre dossier-classeur d’Histoire des Arts : ils vous serviront à préparer l’entretien. 

• Assurez-vous que vous avez tout compris ; sinon, posez des questions. 

• Composez au fur et à mesure votre liste de 5 objets d’étude vus par vos enseignants. 

• Cherchez à comprendre les thèmes auxquels ils se rattachent. 

• N’oubliez pas de remettre votre liste à votre professeur principal au plus tard une semaine avant l’examen. 

• Soignez votre exposé et veillez à ce qu’il soit personnel. Ne vous contentez pas de la pensée des autres.